Troncature de Galerkin, tigres et modélisation sous maille
S.S. Ray (Bangalore/Nice). U. Frisch, S. Nazarenko (Warwick) et T. Matsumoto (Kyoto)

samedi 27 novembre 2010 par Ponty Yannick

Nous avons découvert que les équations de l’hydrodynamique idéale avec troncature de Galerkin 
à un nombre d’onde élevé donnent lieu par un mécanisme d’interactions résonnantes ondes-particules
à des structure parasites que nous avons appelé des tigres, localisées loin des structures fines des équations non tronquées.
Ces structures, dont nous essayons encore de comprendre la dynamique par un mélange de simulations et de théorie analytique,
sont susceptibles d’être éliminées par un filtrage du type ondelettes.