ASTEP-Sud et ASTEP-400
J-P Rivet

mercredi 1er décembre 2010 par Ponty Yannick

Collaborations : T. Guillot et N. Crouzet (Cassiopée), D. Mekarnia, L. Abe, F.X. Schmider (Fizeau), J.-Ph. Beaulieu et Ch. Coutures (IAP), C. Moutou (OAMP), H. Rauer et A. Erikson (DLR), F. Pont (Observatoire de Genève).


Collaboration technique : groupe projet de l’OCA, OHP.

Le projet ASTEP a pour but la détection d’exoplanètes par la méthode des transits depuis la station Concordia (Dome C, Antarctique), pour pouvoir bénéficier de la qualité du ciel du Dome C,et de la continuité d’observation qu’offrent les régions circumpolaires pendant l’hiver. Ce projet a été initié par F. Fressin en 2005. Il est actuellement sous la conduite de T. Guillot et réunit aujourd’hui une équipe pluriformation (Cassiopée, Fizeau), avec des collaborations extérieures.La construction complète d’un télescope aussi contraint qu’ASTEP-400 aurait dificilement pu être menée à bien sans une expérience préliminaire. C’est le rôle qu’a joué l’instrument ASTEP-Sud,qui a fonctionné au Dôme C durant tout l’hiver 2008-2009. Fruit d’un réel travail d’équipe cette expérience a abouti au résultat suivant : la validation du site du Dôme C pour la photométrie de précision à longue période.


  • ASTEP south : an Antarctic Search for Transiting ExoPlanets around the celestial south pole", N. Crouzet, T. Guillot, K. Agabi, J.-P. Rivet, E. Bondoux, Z. Challita, Y. Fante-Caujolle, F. Fressin, D. Mekarnia, F.-X. Schmider, F. Valbousquet, A. Blazit, S. Bonhomme, L. Abe, J.-B. Daban, C. Gouvret, T. Furth, H. Rauer, A. Erikson, M. Barbieri, S. Aigrain, F. Pont, A& A, sous presse, 2009. DOI : 10.1051/0004-6361/200913629

Récemment la construction du télescope ASTEP-400 est arrivée à son terme. Il est actuellement en station au Dôme C, prêt à entamer sa première campagne d’observation hivernale.